Nos missions

Créé en 1963 le SDEA est un syndicat permettant de réunir le Département de l’Ardèche et l’ensemble des collectivités et établissements publics qui souhaitent y adhérer. 

Avec plus de 250 adhérents en Septembre 2015, le SDEA constitue un des outils majeurs de la mutualisation d’une ingénierie publique de haut niveau en faveur des collectivités et établissements publics ardéchois. 

Historiquement le SDEA a vu le jour pour être l’outil de pilotage des projets structurants d’aménagement du territoire (barrages, aérodrome, équipements touristiques, zones économiques…) Des projets d’envergure ont permis de développer au sein de l’équipe des compétences fortes en matière de construction d’équipements publics (bâtiments) ou d’aménagement du territoire (infrastructures, zones d’activités, espaces publics…). 

Aujourd’hui les missions du SDEA se déclinent en deux grandes typologies :  

  •  La Gestion et  l’exploitation des propriétés  du SDEA (3 barrages, 3 plans d’eau touristiques, 1 aérodrome, 3 zones d’activités économiques, le Safari Parc de Peaugres, 2 réseaux d’irrigation agricole, le château Célestins…) 

Pour ces missions le SDEA agit en propriétaire et/ou exploitant, maintenant pour ses besoins des compétences d’administratives, juridiques, financières et techniques. 

  •  La mise à disposition de ses compétences vis-à-vis des collectivités et établissements publics adhérents. 

Moyennant une rétribution calculée au plus juste et avec un esprit de service public, le SDEA mobilise son équipe de professionnels qui pour le pilotage, la conception ou la réalisation d’un projet spécifique, se mettent à disposition des adhérents qui le souhaitent. 

A la demande de ses adhérents, et de façon très simple et réactive (puisqu’une simple convention suffit) l’équipe du SDEA peut travailler sous leur contrôle et met à leur service toute l’ingénierie technique et administrative dont il dispose. 

Les modalités d’intervention prennent plusieurs formes qui se sont adaptés à la typologie du projet :  

  •  La maitrise d’œuvre (pour les infrastructures, les projets d’eau potable et d’assainissement) 
  •  La conduite d’opération , qui constitue une assitance technique approfondie incluant la programmation de l’équipement projeté  
  •  Le mandat (ou maitrise d’ouvrage délégué) qui en laissant tout pouvoir de décision à l’adhérent, permet d’assister sur les volets technique, juridique, financier et administratif.